Simplement nager, simplement filmer
Anthony Divad, Thomas Salvador
Premier ouvrage sur le réalisateur Thomas Salvador, Simplement nager, simplement filmer est une conversation sur le cinéma, sur le plaisir de faire des films et de les regarder, sur ce qui se joue à l’écran. Anthony Divad pointe dans ce long entretien plusieurs éléments essentiels dans la pratique du réalisateur, autant dans son film Vincent n’a pas d’écailles (2015) que dans ses courts métrages antérieurs : le rythme et la narration, la simplicité, l’idée de performance, l’engagement du corps. Comment lier les mouvements du corps et les émotions qui le traversent ? Qu’est-ce qui fait corps ? Comment raconter à l’écran nos corps dans l’espace ? Telles sont les interrogations à l’origine de ce vivifiant échange.
Simplement nager, simplement filmer Simplement nager, simplement filmer Simplement nager, simplement filmer Simplement nager, simplement filmer Simplement nager, simplement filmer Simplement nager, simplement filmer Simplement nager, simplement filmer Simplement nager, simplement filmer Simplement nager, simplement filmer
Revue de presse :
• Camille Malderez, « Anthony Divad, Simplement nager, simplement filmer », Critique d’art, juin 2019
• Florian Fessenmeyer, « Simplement nager, simplement filmer », Spoon of Moon, février 2019
Anthony Divad est né en 1975. Sensible à la spatialité, aux mouvements, aux corps et à la psyché, il écrit et met en scène pour travailler le vrai. Il donne ainsi forme aux émotions, aux sentiments, aux affects, à l'empathie.

Thomas Salvador est le réalisateur de plusieurs films – courts ou longs métrages –, dont il a écrit le scénario et dans lesquels il est aussi l’acteur principal : Une rue dans sa longueur (2000), Là ce jour (2001), Petits pas (2003), De sortie (2006), Rome (2009) et Vincent n’a pas d’écailles sorti en salles en 2015. Lors de l’événement La Dernière Major organisé par Serge Bozon au Centre Pompidou (du 04 au 14 novembre 2010), il réalise une performance burlesque et physique autour des films du réalisateur de cinéma muet Jean Durand. Pratiquant lui-même l’alpinisme, il tourne également pour la chaîne Arte un documentaire sur l’alpiniste Patrick Bérhault, Dans la voie. Portrait d’un guide au travail (2004).